Le Silmarillion

Que vous soyez Elfe, Nain, Humain, Balrog, rejeton d'Ungoliant ou elle-même ou encore Dragon, partez à l'aventure dans cet univers tel que seul Tolkien sait en créer et contribuez à son destin! Pour tous les fans de la Bible de Tokien...
 
AccueilPortail**FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La décision de Manwë

Aller en bas 
AuteurMessage
Manwë Sulimo
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 24
Date d'inscription : 05/09/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: Sceptre de Saphirs, symbole de suprêmatie, Couronne d'Arda, symbole de Souveraineté sur le Monde, Tunique des Cieux, habit sacré de Sulimo.
Pièces d'or:: 0
Armée: 2000 Cavaliers de Valmar/ 2000 Fidèles des Aratar

MessageSujet: La décision de Manwë   Jeu 9 Oct - 22:09

Le Taniquetil. La plus haute montagne d'Arda, au sommet de marbre, plus éclatant encore que la neige qui s'abat sur les sommets des Pelori au Nord et sur les plaines de l'Helcaraxë.
Une montagne massive, demeure du Roi d'Arda et de son épouse, siège du Pouvoir Divin en Arda, l'Ambassade d'Eru sur le Monde.
Alors qu'Anar commençait sa course en faisant virevolter ses chevaux dans les Cieux, donnant au Firmament une teinte orangée, qui virait à l'or, Manwë était situé dans la Salle du Destin.
Une Salle Circulaire, abritant 9 pierres rondes et lisses, opaques et blanches comme la craie.
8 étaient disposées le long des murs de marbre de la Salle, et une se situait au centre, reliées au autres par une sorte de rayon lumineux éclatant.
Nul ne pouvait réellement se douter que ces pierres représentaient les rênes d'Arda.
La pierre du Centre était celle d'Eru, et les autres représentait chaque Arata.
Jamais les Valar durent lâcher les rênes du Monde à Ilùvatar, mais Manwë Sulimo sentait une chose arriver.

En grande hâte, il fit convoquer tous les Valar, présents en ce jour à Valmar pour la fête du Printemps.
Une vaste lumière envahit la Cité, une lumière d'or et d'argent, symbole des Deux Arbres de Jadis, tandis que les cloches sonnaient fortement, créeant une douce mélodie, apaisante.
Les fleurs s'épanouirent, et tous buvaient aux Valar, les remerciant de ce don.
D'autres encore faisaient offrande à Eru Notre Père.
Mais, alors que la fête ne venait que de commencer, Sulimo apparut avec une mine grave, montrant son visage le plus effrayant.
A son arrivée, harpes et lyres, cithares et mandolines, flûtes et tambourins, toute musique s'arrêta.
Les cloches ne sonnèrent plus, et pas même un oiseau ne sifflait.
Le silence était morbide, et d'un regard, Manwë fit comprendre aux Valar qu'un Conseil se devait d'être tenu sans plus attendre.

Le Roi d'Arda ne fit guère de discours d'accueil, mais il se contenta de se diriger vers le Cercle du Destin, accompagné de ses frères.
Situé devant les Portes de la Cité, les Valar prirent place sur le Màhanaxar.
Des chuchotements se faisaient ouïr, et nombreux furent les Valar qui s'interrogeaient sur la raison de leur présence en ce lieu, en cet évènement.
Manwë, alors, se leva de toute sa Majesté, et s'adressa à ses frères en Valarin:

"Mes frères, mes sœurs!
L'heure est grave! Cela fait des années déjà que Fëanor et les Noldor ont quittés Valinor! Cela fait des années que les Hommes naquirent en Hildorien!
En tant que Fils d'Eru, ils ont le même titre que nous!
Morgoth assemble une armée qui ébranlera les Fondements d'Arda!
Une armée si puissante qu'elle provoque la tempête lorsque ses soldats respirent, qui provoque les séismes lorsqu'ils marchent, qui provoque la foudre lorsqu'ils frappent leur épée et qui assèche les rivières à son passage.

Nous avons combattu des siècles durant pour obtenir Arda, et plus longtemps encore pour que les Elfes naissent en de bonnes conditions.
Jamais auparavant je ne me fus opposé à notre décision, mais l'heure est venue, mes frères, de revoir notre jugement hâtif et sévère, envers nos enfants.
Les rênes d'Arda seront lâchées avant la fin! Melkor Morgoth sortira de ses cavernes d'Angband et une guerre sans précédent fera s'engloutir le monde que nous connaissons!

Je ne souffrirais pas la perte d'Elfes et d'Hommes, Valar!
Namò, ôtez la malédiction qui pèse sur nos Fils!
Tulkas, allez leur donner le courage d'affronter les forces des Ténèbres!
Envoyons nos soldats les aider, et déterrons les Reliques du Passé pour les aider à vaincre le Mal!
Laisserons-nous les Elfes périr en cette terre qui se trouve à portée de rames?
Laisserons-nous Morgoth et Mairon vaincre le Bien et asservir les peuples que nous chérissons?

Non!
Alors, Valar, reprenons le contrôle de nos terres, montrons à Morgoth les puissances que nous sommes!
Et qu'Eru Notre Père puisse lui venir en aide, car le courroux de nos esprits, le fracas de nos armes contre lui et la taille de nos armées, anéantira jusqu'à Ëa elle-même!

Qu'Eru veille sur nos enfants, car je ne les abandonnerai pas à un triste sort!"

Alors, d'une voix claire et pourtant forte, il s'adressa au Peuple de Valmar, pourtant bien loin.
Il scruta le Ciel en disant:


"Vanyar, mes frères!
L'heure est venue pour vous de combattre Melkor Morgoth!
Avancez en Beleriand et portez notre bannière jusque dans les Tréfonds d'Angband!
Ne craignez pas la mort, car seul Mandos peut vous l'octroyer!
Avancez, et ne craignez ni la mort ni la douleur!"

Et, toujours en scrutant le Ciel, il se tourna vers le Beleriand et cria alors d'une voix grave, forte et sombre, si puissamment, que la Terre se mit à trembler, et que les Montagnes se mirent à rouler:

"Malédiction de Mandos!
Defais-toi!
Pardonnes Fëanor, pardonne Maedhros!
Incline toi!
Moi Manwë, Roi d'Arda,
Puissant des Puissant, le plus grand Vala,
T'ordonne de cesser ton œuvre, t'ordonne de mettre ici bas,
De stopper ton ravage meurtrier, de défaire la mort, et de recréer ce que tu ravagea!
Incline toi devant moi, Ô Puissant Vala,
Incline toi devant le Roi Vanya!
Stoppe la mort, stoppe les vents!
Stoppe ton chant, brise ton cor
Destructeur, enchanteur, briseur de tout espoir,
Malheur et terreur, créateur du plus Néant des tréfonds noirs!
Elfes, Hommes et Nains, épargne-les!
Orques, Loups et Chiens, prends leurs âmes, extermines les!
Incline toi devant mon épouse, Varda la Vala!
Que sa lumière soit pure, que ton Ombre soit mise à bas!
Recule et évapore-toi, crains les Valar, Varda et Moi,
Puisse tu ne jamais offrir encore mort et trépas,
Aux Fils d'Iluvatar, aux Fils de notre Roi!"

Un immense tonnerre se déclencha alors, et les vents et les mers se déchaînèrent.
La Terre tremblait intensément, et en Beleriand, Morgoth fut prit d'une peur sans nom, tandis que les Elfes redoutaient que ce fût le courroux et la vengeance des Valar pour leur affront de Jadis.
Pas même les Maiar savaient ce qui se passait.
Seule la Lumière venue d'Aman était apercevable, une lueur d'espoir dans ce monde déchiré par la haine et la douleur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manwë Sulimo
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 24
Date d'inscription : 05/09/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: Sceptre de Saphirs, symbole de suprêmatie, Couronne d'Arda, symbole de Souveraineté sur le Monde, Tunique des Cieux, habit sacré de Sulimo.
Pièces d'or:: 0
Armée: 2000 Cavaliers de Valmar/ 2000 Fidèles des Aratar

MessageSujet: Re: La décision de Manwë   Dim 12 Oct - 22:25

Les Aratar, après le discours encourageant de Manwë, demeurèrent sceptiques cependant.
Tandis que les Vanyar, les Blonds de Valinor, attendaient la validation de Tulkas pour se préparer à la guerre, les Teleri présents eux, furent déjà prêts à embarquer sur leurs navires, et faire voile sur les côtes de Beleriand.
Ulmo, Seigneur des Eaux était plus que favorable à Sulimo, tout comme l'étaient les deux époux Aulë et Yavanna.
Namo, lui était dans une situation ambiguë. Sa malédiction eut été levée, et il ne savait que penser quant à l'envoi d'aide vers les Elfes de Beleriand.
C'est alors que Namo prit la parole, face à Manwë:

"Seigneur Manwë!
Ces Elfes ont reniés nos règles et bravés nos interdits.
Ils ne croient guère à nos convictions et veulent gouverner eux-mêmes!
Un tel acte ne mérite pas un hommage Seigneur, mais un châtiment!
Qu'ils restent dans leurs terres à repenser à leurs erreurs commises par le passé, et qu'ils ne remettent en doute notre puissance et notre souveraineté!
C'est digne d'un blasphème envers Eru Notre Père!
Vous dev…"

Mais il fut aussitôt coupé par Sulimo, qui fut plus que courroucé à l'entente de ces mots.
Il rétorqua donc à son "frère":

"Trève de balivernes Namo Mandos, Vala du Destin, Juge des Aratar!
Je vous aurai cru plus fin et intelligent que cela!
Les Elfes n'ont blasphémés Notre Père!
Ce ne sont que pures foutaises.
Qu'une chose soit claire, Namo!
En tant que Vala, je suis Maître de ce Peuple que sont les Mortels et les Elfes!
Et sachez qu'en tant que Roi, je ne punirais jamais mon peuple pour ses croyances et ses convictions, seulement pour ses actes!
Or, ont-ils rejoint les rangs d'Angband?
Ont-ils rejoint le Maître d'Utumno?
Fëanor aurait dû être puni pour ses actes, et la mort l'a fauché!
Grâce soit rendue à Eru et au Destin pour avoir repris dans ses entrailles, un être parfait qui pourtant fut si répugnant!

Je pense que les évènements des siècles derniers ont amplement servis de châtiment à nos Peuples!
Ils ont besoin d'aide immédiatement, et je n'attendrai pas qu'une Armada d'Angband vienne nous menacer sur nos terres pour réagir.
Je ne parle pas moi, j'agis!

Tulkas! Faites préparer les Légions de Valimar!
Oromë, puisse votre cor donner vaillance dans le cœur des Elfes en Exil!
Varda, que ta Lumière éclaire leur chemin et brûle l'Ennemi de sa pureté.
Aulë, réunissez les Légions de Tirion, tandis que vous, Ulmo, Uinen et Ossë, je vous charge de transporter en grande hâte les Armées d'Eressëa et d'Alqualondë.
Même si quelconque signe de s'est manifesté jusqu'à prés…"

Soudain, un cri suraïgue et crissant vint déranger le Roi d'Arda, ainsi que le Conseil.
Au loin, dans l'horizon doré, se distinguait une forme noble et majestueuse.
Battant ses ailes avec de longs et gracieux mouvements, le Seigneur des Vents sut reconnaître le grand Thorondor, Père des Aigles, Maître du Crissaegrim.
Il volait à grande vitesse, crissant sans nulle cesse, pour avertir son maître des évènements à venir.
A son arrivée, Manwë comprit que les évènements de Beleriand était plutôt mauvais.
Il fit sonner le cor et les cloches de Valimar, qui dans un fracas monumental qui faisait écho dans le Calacirya, prévint alors toutes les armées de par Aman de la mise en marche de la Légion des Valar.

Avec une vitesse fulgurante, les soldats furent prêts, et les bateaux amarrés.
Alors, sur le vaste Baie d'Eldamar, où toutes les armées allaient partir, Manwë, chevauchant Thorondor, s'adressa à tous les hommes présents sur les plages et sur les ponts des nefs blanches aux yeux d'onyx:

"Mon peuple tant aimé, l'heure est venue!
L'heure est venue pour nous d'aller en terres inconnues, par delà la sauvage Belegaer!
Funestes sont les évènements à venir bien au-delà des vastes havres de pierre blanche, derrière les contreforts montagneux d'Endor!
Oui, mes fils, une menace plus noire et plus sombre encore qu'une Nuit Sans Lune plane sur les terres Orientales!
Nulle Lumière ne se répandra sur ces contrées dans les temps futurs, et la civilisation magnifique et impressionnante de vos frères aura disparu des mémoires et des livres!
Sans notre acte de bravoure, vos frères mourront sous le joug destructeur du Noir Ennemi!
Les Noldor en Exil doivent-ils tous subir le même sort que Finwë?
Devront-ils tenir seuls sans assistance face à la monstruausité qui se terre au fond de ses cavernes humides et obscures?
Eh bien, aujourd'hui mes fils, Moi, Manwë Sulimo du Royaume Bienheureux de Valinor, le plus puissant des Aratar, Roi d'Arda et messager d'Eru, je clame haut et fort, avec une fierté sans nulle pareille que NON!

NON Elfes d'Orient, nous viendrons à votre secours!
Puisse Eru vous protéger du courroux ravageur de Morgoth et des ses terribles légions, et puisse t-il les protéger du nôtre quand nous serons à vos côtés!
Aurë Entuluyva!"

Manwë cria d'une telle force que le ciel couvert d'épais et noirs nuages, devint plus blanc encore que le marbre de Tirion, et une lueur plus qu'éblouissante emplit tout Arda.
Alors, les cors de Valinor sonnèrent de toutes forces, et leur écho résonna jusque dans les plaines du Narog, par delà l'Océan et les Sommets.
Si fort fut-il, que l'Ennemi tremblait de peur à son entente, et fut pétrifié lorsqu'il levait les yeux et qu'il voyait un ciel blanc et éblouissant, parsemé d'éclairs brefs et terrifiants.
Aussitôt, toutes les Nefs prirent la Mer, et Manwë s'envola sur Thorondor, suivi de tous les Aigles présents en Aman.

L'Espoir arrivait enfin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manwë Sulimo
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 24
Date d'inscription : 05/09/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: Sceptre de Saphirs, symbole de suprêmatie, Couronne d'Arda, symbole de Souveraineté sur le Monde, Tunique des Cieux, habit sacré de Sulimo.
Pièces d'or:: 0
Armée: 2000 Cavaliers de Valmar/ 2000 Fidèles des Aratar

MessageSujet: Re: La décision de Manwë   Sam 17 Jan - 18:54

Ce n'est nullement le cas de ton post, merci de montrer un peu de sérieux, on n'est pas là pour faire les cons.
Cordialement,

Manwë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La décision de Manwë   

Revenir en haut Aller en bas
 
La décision de Manwë
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment augmente la précision d'un pokémon
» Le Tribunal des référés de Fort-Liberté enjoint le CEP de surseoir à sa décision
» Bannière Waaagh (besoin d'une précision)
» Ardamis { Guerrier}
» [LES LEGS A INSTALLER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion :: Valinor :: Le Cercle du Destin-
Sauter vers: