Le Silmarillion

Que vous soyez Elfe, Nain, Humain, Balrog, rejeton d'Ungoliant ou elle-même ou encore Dragon, partez à l'aventure dans cet univers tel que seul Tolkien sait en créer et contribuez à son destin! Pour tous les fans de la Bible de Tokien...
 
AccueilPortail**FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La bataille de Nargothrond

Aller en bas 
AuteurMessage
Finrod Felagund
Seigneur de Nargothrond, Ami des Edains, Prince Noldor
Seigneur de Nargothrond, Ami des Edains, Prince Noldor
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 25
Date d'inscription : 07/06/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: Arc long de Nargothrond/Epée longue de Tirion/Cotte de mithril de Tirion/Armure complète de Valimar/Haume altier de Narogthrond/Grand pavois aux armoiries de Nargothrond/Etendard de Nargothrond/Destrier elfique d'Eldamar/Armure pour destrier d'Eldamar
Pièces d'or:: 2600
Armée: 4000 archers de Nargothrond/200 cavalier d'Hithlum

MessageSujet: La bataille de Nargothrond   Dim 12 Oct - 18:56

Finrod Felagund était sorti des lieux depuis un bon moment. Il observait les gorges du Narog avec vigilance et attention, et il savait que tout autour de l'entrée de la forteresse, des archers n'attendaient que son signal pour tirer. Le Roi de Nargothrond se tenait lui-même dissimulé derrière les rochers avec le reste des guerriers, et, malgré la position inconfortable dans laquelle il était, Felagund ne s'accorda pas le luxe de se dégager de la paroi rocheuse: l'armée ennemie pourrait le voir.

Il avait reçu des messages de plus en plus sombres, car ils disaient les forces que l'ennemi envoyait sur Nargothrond et les espèces qui la composaient. Il y avait des Hommes Bruns, des Orientaux, des Orques en grand nombre armés d'épées longues et tranchantes, et aussi des bataillons de Loups féroces. Mais au-devant de tous allait un Balrog, que Finrod reconnaissait pour être le Lieutenant de Gothmog. L'avenir de Nargothrond était bien sombre. Mais à présent, plus aucun message de leur parvenait, ni des éclaireurs, qui étaient rentrés et avaient pris positions, ni des autres royaumes des Noldor. De Doriath, royaume de Thingol, aucune missive n'était arrivée depuis de nombreuses années. Puis, soudain, il fut tiré de ses pensées par un cri:

- Les voilà!

Finrod regarda. En effet, l'armée ennemie approchait. l'Elfe put tout de suite voir avec horreur que de nouvelles forces s'étaient jointes aux rangs initiaux. Car il voyait, derrière les derniers Orques, des catapultes de bois qui roulaient sur le sol dans un bruit assourdissant, et les assaillants chantaient, un chant rauque que, malgré que les Noldor de Nargothrond n'en comprenaient rien, ils en devinaient l'essentiel: les Orques et les autres créatures à la solde du Maître Ennemi praissaient sûr de leur victoire, et il ne le cachaient pas. Alors Finrod, voyant cela, et étant certain que l'armée ennemie ne pouvait les entendre, cria haut dans le ciel:
- Ô Manwë Sulimo à qui tous les oiseaux sont chers, ait quelque pitié pour les Elfes dans leur malheur!
Aussitôt, dans le ciel bleu d'Arda, une forme grande et sombre passa avec un cri aigu, et Felagund su que son appel avait été entendu. Car c'était là un des Aigles du Crissaegrim, Thorondor lui-même, qui partait rapporter des nouvelles aux Valar. Puis il se concentra sur la bataille qui allait bientôt se livrer. Les Orques et les Hommes avaient pris pied sur le pond étroit, et couraient en file indienne sur l'arche unique qui traversait le Narog. Finrod cria d'une voix claire:
- Tirez!
Aussitôt une nuée de flèche partit des contreforts supérieur des rochers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesilmarillion.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Jeu 16 Oct - 21:15

Alors tandis que les flèches tombaient sur la gigantesque armée d'orcs,d'hommes et d'autres créatures un son se fit entendre.
Un bruit sourd comme un roulement de tambours. Tous regardèrent au Nord et virent un éclat scintillant d'argent avancé. Alors une voix s'éleva et c'était celle de Gil-Galad.


"Maléfices de Morgoth! Les Valar et les Noldor n'acceptent la souillure de vos pas en ces terres! Par Ulmo vous périrez par le fil de ma lame!
De nos lames!"


A ce moment une armée s'avança derrière Gil-Galad. Elle était grande et imposante. Tous crièrent d'une seule voix:

"Moooort! Mooort à Morgoth et ses sbires!"

L'armée se mit en mouvement et Gil-Galad descendit de sa monture et là lui parla en sa langue, du sindarin.

"Galope vers Dor-Lomin, repars!"

Alors son destier s'en alla à toute allure vers le Nord et Gil-Galad le regarda.
Eclair blanc disparaissant à l'horizon il le contempla quelques secondes avant de prendre sa lance en main et s'adressa à ses hommes.


"Aujourd'hui Nargothrond est en mauvaise posture! Les armées d'Angband se sont avancés gigantesque jusqu'en ces lieux. Nous ne fuirons point!
Notre victoire se fera en un temps et une charge!
Vous chargerez les rangs ennemis sans vous arrêtez et vous tuerez tout ce que vous aurez à portée d'arme! Si vous êtes blessé utilisez votre corps pour vous frayer un chemin! Mourrez dans l'honneur et non dans la fuite! Si vous mourrez ce ne sera pas d'un ennemi mais du maximum d'ennemis que vous aurez traversé! Archers vous nous soutiendrez sur ces rochers! Nous verront la suite plus tard s'il y en a une....L'objectif n'est pas de vaincre mais de réduire au maximum les armées...
Maintenant courrez! Courrez tête baissée et armes en avant!
Courrez vers la mort!"


Alors il leva son étendard et dans un élan héroïque il s'en fut.Tous crièrent et chargèrent sur les positions ennemis vers une mort presque certaine. Gil-Galad percuta en premier les rangs de sa lance. Il planta celle-ci dans le premier orc, continuant il renversa un autre avec son bouclier et transpercait un autre de sa lance à nouveau. Il continua criant à chaque fois de rage et s'abbatait Aeglos sur les boucliers. Ils volaient en éclat et leurs porteurs étaient transpercés au niveau du sternum sans ménagement.
Quand il fut prêt du Balrog qui se trouvait en tête du cortège il lanca Aeglos sur celui-ci et fut blessé au flanc. Aeglos resta planté solidement même avec tous les gesticulement du monstre. Alors sortant son épée il cria:


"Par ma lame meurt démon!"

Il s'élanca tantôt évitant les coups tantôt tuant l'orc qui le gênait vers le Balrog. Il arriva à un monticul de pierre qu'il utilisa pour sauter à hauteur de la tête du Balrog. Il s'élanca et portant son épée dans ses deux mains en direction du sol il l'abbatit sur le crâne du Balrog. Il resta ainsi quelques instants avec son épée plantée dans le crâne du démon et cria de sa voix la plus fort et claire:

"Viens à moi puissance des Valar! Par l'épée et la force de ma volonté tu mourras! Meurt ainsi et maintenant démon d'Angband et écrase-toi sur ton armée!"

Le choc fut énorme et un éclair blanc brilla au sein de son épée et foudroya totalement le Balrog qui cria de douleur s'égorgeant presque. Il voulut attraper Gil-Galad sur sa tête mais il tomba alors en arrière ce qui fit basculer Gil-Galad et il s'écrasa aux côtés du démon. Ses hommes arrivèrent à hauteur de son corps continuant de se battre et s'arrêtèrent face à cette vision.
Gil-Galad gisait mort face au sol. Alors que les larmes et la colère s'emparait de l'armée Gil-Galad se releva sous les yeux de tous.
Il se releva difficilement et péniblement et attrappa Aeglos car son épée avait fondu avec la chaleur du Balrog. Gil-Galad apparut comme un Elfe dont l'armure était parsemé de brûlures noires, de trous et d'endroits fondus son bouclier gisait totalement fondu sur le sol pret de lui et son corps brûlé en maints endroits et son visage déformé par la rage et la colère des rides avaient apparus. Il saignait au niveau de la tête et un filet de sang coulait de ses lèvres. Sa lance en main il s'élanca à nouveau dans un combat épique et titanesque. Beaucoups étaient morts mais une grande partie étaient arrivés au chevet de Gil-Galad et l'entouraient maintenant. Les orcs et les autres créatures les entouraient de toute part. Alors le combat recommenca quand Gil-Galad s'élanca dans la mêlée et transperca un orc pour en frapper un autre. Les guerriers firent de même, poussant avec leurs boucliers, transpercant de leurs lances et certaines lancant loin leurs lances dans les rangs et dégainant leurs épées. Gil-Galad s'enfonçait profondément dans les lignes ennemis et était maintenant seul entouré de milliers d'orcs.
Il les tua tous un par un jusqu'au moment ou une flèche le transperça.
Puis une autre et encore une autre. Il tomba à genoux en poussant un cri de douleur. Dans un dernier et ultime effort il souleva Aeglos et dans un dernier espoir cria:


"La lumière reviendra! Par ma volonté la lumière vaincra!"

Aeglos vola en direction de l'archer et le transperça. La lance le transperça l'oeil et il tomba au sol, mort. Gil-Galad tomba sur le sol et gît là immobile.
Les orcs ricanèrent mais reçurent à ce moment une volée de flèches des archers de Nargothrond mais de son armée.
Beaucoup mourrurent sur le coup mais beaucoup de la grande armée restait encore mais le Balrog avait été tué et une partie de l'armée détruit.
Ainsi s'éteingnit l'étoile de Gil-Galad dans les champs de pierres de Nargothrond par le feu et le fer. Glorieux en tout point, lumière d'espoir et reflet de la peur pour ses ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Tùrin Turambar
Capitaine de Doriath/Chef des hors-la-loi
Capitaine de Doriath/Chef des hors-la-loi
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 25
Date d'inscription : 04/10/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: - 2 Destriers de Doriath/ Une cotte de maille/ Un bouclier
Pièces d'or:: 5600po
Armée: -1000 Archers d'Hithlum

MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Ven 17 Oct - 21:09

La grande bataille était engagée. Gil-Galad le grand était tombé au combat, après avoir téerassé un balrog de morgoth. Tùrin rassembla alors les derniers survivants, surtout des humains, et continua l'offensive. Les orques commençaient à reculer sous la pluie de flèches et l'épée des humains. Armée de Gurthang sa bonne épée, Turambar tailladait de tous coté, et les orques s'enfuyaient à son approche. Nargothrond allait-elle etre sauvée ?
Tous se faisaient cette réflexion quand soudain, la silhouette d'une imposante créature se dessina. La créature en question sortit soudain de l'ombre et,rassemblant les orques commençait a faire nombre de victime dans les rangs des alliés. Un Ver Géant d'Angband !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manwë Sulimo
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 24
Date d'inscription : 05/09/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: Sceptre de Saphirs, symbole de suprêmatie, Couronne d'Arda, symbole de Souveraineté sur le Monde, Tunique des Cieux, habit sacré de Sulimo.
Pièces d'or:: 0
Armée: 2000 Cavaliers de Valmar/ 2000 Fidèles des Aratar

MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Sam 18 Oct - 2:30

La bataille faisait rage, et nombreux furent les Elfes et les Hommes à avoir succombé sous les vagues d'Orques innombrables.
Le plus grand d'entre eux fut Ereinion Gil-Galad, celui qui détenait les Havres de l'Ouest.
Le Porteur d'Aeglos, transpercé d'une flèche, vit son destin le rattraper alors que la gloire aurait pu le recouvrir, si il eut achevé cette bataille.
Les flèches pleuvaient en nombre indescriptible, assombrissant le ciel de traits de bois elfique.
Le fracas assourdissant des épées contre les boucliers fut intense. Si puissant fut-il, que derrière ses hautes murailles, le Roi Turgon eut ouï l'écho des lames effilées qui parcourut des milles et des milles à travers le Beleriand, terrifiant tout être étant dans son sillage.

Face aux Portes de Felagund, des hordes d'Orques arrivaient sans cesse. Le Champ de Bataille se couvrait d'or, d'argent et d'acier, et Finrod, non loin de ses archers espérait que les Valar eurent entendus son appel désespéré.
Soudain, alors que le bruit infernal du combat couvrait tout son, il arriva de l'Ouest une lueur argentée et dorée, aussi belle et rassurante que celle des Deux Arbres.
Une lueur accompagnée par le son de multitudes trompettes d'argent, et par la puissance des Aratar.
L'espoir avait traversé la Belegaer, et avec une vaillance inébranlable, les soldats de la merveilleuse Cité de Valmar atteignirent Nargothrond par l'Ouest.
Alors que le Nord de Talath Dirnen était envahi, ce fut avec une lueur brillante dans leurs yeux, que les Elfes et les Hommes accueillirent l'Armée des Aratar, prenant de flanc les Légions Noires de l'Anfauglith.

La Lumière d'Aman se voyait sur les visages des Vanyar, et puissante fut la terreur qui s'empara des lieutenants et capitaines du Noir Ennemi, lorsqu'ils virent que les Valar avaient résolu de rejoindre leurs "enfants".
Le son clair des trompes d'argent résonnait comme un tonnerre fracassant dans les oreilles des Orques.
Le bruit déterminé et sourd de leurs pas, comme un orage destructeur planant sur leurs vies.
La clarté de leurs âmes, comme un éclair brûlant leurs cœurs.
C'est alors, que des Cieux les plus hauts, apparurent Manwë Sulimo et Varda Elbereth, chevauchant Thorondor et Gwaihir, et derrière les Armées des Vanyar, Tulkas, Oromë, Aulë, Yavanna, Mandos et les autres Aratar, montant de puissants chevaux, ou alors paradant sur des chars d'ivoire.
Manwë et Elbereth abandonnèrent alors leurs aigles, pour monter de puissants destriers, à la robe de marbre et aux sabots d'or.
Et, ils ne prirent guère une forme titanesque, atteignant les hauteurs des Sommets du Thangorodrim, mais celles d'Elfes.
Plus lumineux et beaux que les Vanyar certes, mais ils souhaitaient que leurs ennemis puissent avoir des adversaires à leur taille physique, qu'ils seraient capables de toucher de la pointe de leurs lances.
C'est alors, que tous deux, sur les chevaux blancs, ils s'avancèrent au devant de l'Armée, et Manwë fit un discours à ses hommes:

"Elfes de l'Ouest, nous y sommes enfin!
Nous voyons les rangs ennemis se dresser à l'autre extrémité de la plaine!
Nous entendons ses cris effrayants, de rage et de douleur!
Aujourd'hui nous nous confronterons à lui, face à face!
Si je fus mortel, je préfèrerais mourir en ces lieux, parmi vous au combat, que de vivre une éternité sans avoir eu la chance de connaître votre bravoure!
Que Morgoth envoie ces armées, et que ses lieutenants viennent avec leurs armées sorties des Ténèbres, ils n'iront plus avant!
Nos alliés ont besoin de notre aide, et ces engeances terribles ne passeront pas!
Lorsque cette journée de bataille s'achèvera, nous nous retrouverons à Valmar; ou sur le champ de la VICTOIRE!"

Alors, à l'unisson, une immense clameur vint pétrifier les rangs Orques, et galvaniser ceux des Elfes.
C'est alors, que les chars et montures des 8 Aratar prirent la tête d'une armée de Vanyar éblouissante, qui, épées et lances d'argent tirées, avançait à toute allure vers les légions enveloppées sous un manteau de nuages sombres et épais, qui, à l'arrivée des serviteurs d'Iluvatar, se dissipait vers le Nord.
L'éclat de leurs lames reflétait le Soleil à l'Est, et la blancheur de leurs armures éclairait leur chemin, tout en éblouissant leurs ennemis.

Face à l'armée, les archers Orques s'organisèrent, mais la Lumière dégagée par Elbereth et par le reflet du Soleil sur leurs armures empêchèrent les Orques de tirer.
C'est alors que les cavaliers Aratar percutèrent de plein fouet les premiers rangs ennemis, suivis par des milliers d'autres soldats et cavaliers, qui, épées tirées, déchiquetaient en de gracieux et rapides mouvements, les créatures primitives de Melkor.
Finrod et Tùrin, eux se battaient avec une ardeur décuplée par la présence des Valar, après tant de siècles.
Manwë, vêtu d'une armure blanche, incrustée de saphirs, se battaient avec une agilité impressionnante, tandis qu'Oromë décochait ses flèches avec une étonnante rapidité.
Tulkas, quant à lui, ne se battait ni avec une rapidité énorme, tentant d'éviter par n'importe quelle acrobatie les lames ennemies, mais se battait avec puissance.
Ses mouvements étaient précis, justes et forts, mais lents.
Il savait tourner chaque situation à son avantage.
Varda, elle, malgré son rôle de Reine d'Arda, savait se battre, et l'ardeur émise par sa lumière aveuglante, dissuadait de nombreux Orques de l'attaquer.
Kementari, se battait aux côtés d'Aulë son époux, qui pourfendait chaque immondice de Morgoth avec son marteau de Tilkal, tandis qu'elle, armée de sa magnifique lance de Tilkal tout autant, évitait tout projectile, parait toute attaque, et enfonçait sa pique au travers de ses adversaires.
Tandis que du Nord des colonnes arrivaient, de l'Ouest un bloc discipliné et plus encouragé à éradiquer les Orques hors de la Talath Dirnen, pénétrait dans le désordre et le confus total du champ de bataille.
Du Sud, les flèches pleuvaient, et non loin des Portes, les Hommes tenaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tùrin Turambar
Capitaine de Doriath/Chef des hors-la-loi
Capitaine de Doriath/Chef des hors-la-loi
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 25
Date d'inscription : 04/10/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: - 2 Destriers de Doriath/ Une cotte de maille/ Un bouclier
Pièces d'or:: 5600po
Armée: -1000 Archers d'Hithlum

MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Sam 18 Oct - 8:52

Soudain, le cor d'Aman se fit entendre. L'armée des Valar entrait an guerre ! Grande fut le joie des elfes et des hommes, et le moral des orques s'effondra. Galvanisé par la présence de Manwe, Tùrin s'élança contre le Ver d'Angband, décidé à lui trancher la tete.
Mais la vile créature avait prévue un tel coups. Détournant la tete de ses autres victimes, il fixa intensément Tùrin du regard. Nul n'ignore que les yeux d'un ver pénètrent l'esprit de ceux qui osent les regarder en face. Turambar senti son coeur s'emplir de désespoir. Puis il se rapelle que c'est ainsi que le dragon Glaurung l'avait eu dans le passé, et se reprit. Comprenant que sa tentative avait échouée, leur ver s'élança contre le capitaine humain, l'oeil cruel, décidé à lui déchirer le coeur. Ce fut au tour de Tùrin de profiter de la colère aveugle de son ennemi. Car cent flèches de Hitlum partir en direction du Ver, qui s'était trop éloigné de la protection de ses orcs. Turambar, poussant son cri de guerre, s'élança sur le dragon dont la carapace était recouverte de flèche. Le Ver essaya de lui barrer la route de sa queue, mais Tùrin l'évita et plonge vers le point faible du monstre, le ventre.



La bete hurla de douleur et de désespoir, puis s'affaisa, vaincue. Les orques et les Valar avaient été témoins de la scène, et la dernière once de courage des sbires de Morgoth s'envola.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finrod Felagund
Seigneur de Nargothrond, Ami des Edains, Prince Noldor
Seigneur de Nargothrond, Ami des Edains, Prince Noldor
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 25
Date d'inscription : 07/06/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: Arc long de Nargothrond/Epée longue de Tirion/Cotte de mithril de Tirion/Armure complète de Valimar/Haume altier de Narogthrond/Grand pavois aux armoiries de Nargothrond/Etendard de Nargothrond/Destrier elfique d'Eldamar/Armure pour destrier d'Eldamar
Pièces d'or:: 2600
Armée: 4000 archers de Nargothrond/200 cavalier d'Hithlum

MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Sam 18 Oct - 16:12

Finrod Felagund n'en croyait pas ses yeux. Son appel avait été entendu! Les Orques et les hordes de Morgoth battaienten retraite, ils s'enfuyaient devant les Eldar, les Edain et les Valar réunis... De joie, Felagund cria:
- Le jour reviendra!
Son cri fut repris pas de nombreuses voix, et sa force acheva de terroriser les Orques, ils s'enfuirent, et laissèrent les Elfes, les Hommes et les Valar reprendre des forces en paix. Felagund descendit des portes et traversa le gué avec ses troupes. Ils contemplèrent, émerveillés, le corps de Glaurung abattu, et celui du Balrog vaincu. Mais les morts étaient innombrables, et ils ne pouvaient les enterrer, et les incinérer serait difficile. Les défenseurs avaient cruellement soufferts, et ils avaient perdu Gil-galad, et tant d'autres. Il fallait maintenant porter secours aux autre royaumes des Elfes, et aux fils des Edain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesilmarillion.forumsactifs.com
Tùrin Turambar
Capitaine de Doriath/Chef des hors-la-loi
Capitaine de Doriath/Chef des hors-la-loi
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 25
Date d'inscription : 04/10/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: - 2 Destriers de Doriath/ Une cotte de maille/ Un bouclier
Pièces d'or:: 5600po
Armée: -1000 Archers d'Hithlum

MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Dim 26 Oct - 12:08

Tùrin retirait son épée du Ver mort, tandis qu'autour de lui les défenseur de Nagothrond remerciaient les guerriers Edains. C'était une grande victoire, mais le prix à payer avait été lourd. Turambar noté avec tristesse de nombreux visage familliers parmi les morts de la bataille. Les forces du bien ne pourraient pas contre-attaquer avant de s'etre reconstituer.
Tùrin avançait dans les rangs des elfes lorsqu'il remarqua un seigneur à l'allure noble qui contemplait le champs de bataille. Ces congénères le traitaient avec respect, il devait s'agir de Finrod Felagund. Turambar s'avança vers lui pour le saluer et discuter stratégie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finrod Felagund
Seigneur de Nargothrond, Ami des Edains, Prince Noldor
Seigneur de Nargothrond, Ami des Edains, Prince Noldor
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 25
Date d'inscription : 07/06/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: Arc long de Nargothrond/Epée longue de Tirion/Cotte de mithril de Tirion/Armure complète de Valimar/Haume altier de Narogthrond/Grand pavois aux armoiries de Nargothrond/Etendard de Nargothrond/Destrier elfique d'Eldamar/Armure pour destrier d'Eldamar
Pièces d'or:: 2600
Armée: 4000 archers de Nargothrond/200 cavalier d'Hithlum

MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Dim 26 Oct - 18:12

Felagund passa son épée contre une large feuille d'un arbre qui se trouvait non loin des Portes, et la nettoya ainsi du sang noir des Orques de Morgoth. Il avança parmi les morts, encore légèrement sous le choc de la bataille, et il allait donner l'ordre à ses archers et ses guerriers de retier le plus de corps possibles hors du champ de bataille lorsqu'un Humain se dirigea vers lui à grand pas. Il était grand, les cheveux bruns de ceux de la Maison de Bëor, et il portait une longue épée noire dans sa main. Le Roi de Nargothrondvit tout de suite que cette arme n'était pas ordinaire, il n'en avait jamais vu de pareille. L'Humain s'approcha de Finrod et le salua gravement, avec un respect qui plut tout de suite à l'Elfe. Il dit s'appeler Tùrin Turambar.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesilmarillion.forumsactifs.com
Manwë Sulimo
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 24
Date d'inscription : 05/09/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: Sceptre de Saphirs, symbole de suprêmatie, Couronne d'Arda, symbole de Souveraineté sur le Monde, Tunique des Cieux, habit sacré de Sulimo.
Pièces d'or:: 0
Armée: 2000 Cavaliers de Valmar/ 2000 Fidèles des Aratar

MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Dim 26 Oct - 21:49

La bataille s'était achevée. L'arrivée des armées de Valinor fut fulgurante, et la mort du Ver Doré d'Angband l'était tout autant.
Une nappe de brouillard planait sur le champ de bataille, sans doute provenant des Gorges du Narog, d'où provenait par ailleurs un bruit de tonnerre, sourd et terrifiant.
Malgré la vitesse à laquelle s'était déroulée la bataille, le nombre de cadavres qui gisait sur le sol était déconcertant.
Nienna pleurait, et ses cris furent transperçants, tandis que chacune de ses larmes qui coulait sur le sol faisait pousser une fleur d'argent, et malgré les rayons éclatants d'Anar, qui réchauffait les cœurs de sa lueur dorée, qui éclairèrent la plaine, ce fut le chagrin et non la joie, qui emplit les cœurs des soldats encore vivants.

Manwë, vêtu de blanc se tenait droit et imposant, au milieu de tous ces cadavres et de toutes ces femmes qui tentaient de soigner ceux qui pouvaient l'être.
A ses côtés, se tenaient Tulkas et Ulmo.
Nienna plus loin derrière était effondrée, et Varda, Oromë, Aulë et Yavanna compatissaient à sa peine.
La chose la plus étonnante fut que Tulkas fut emmené avec les Aratar.
Fier combattant, Ulmo, Namo et Manwë pensèrent que sa présence seule terrifierait les Légions d'Angband.

Devant les Portes se tenait Felagund, scrutant le champ de bataille, peiné à la vue de tant de morts, en sachant que la plupart étaient venus pour l'aider à tenir et à vivre.
Des milliers d'âmes qui retrouveraient le chemin de Mandos, et parmi toutes celles-ci, il y avait celle de Feu Ereinion Gil-Galad.
Sulimo s'avança donc vers les Portes, et se fut couvert de sang noirâtre, et accompagné de Tulkas et d'Ulmo, qu'il se présenta à Finrod.
S'inclinant brièvement, il se releva et dit:

"Je te salue Finrod Felagund, Seigneur et Maître de Nargothrond.
La bataille qui vient de s'achever ne sera jamais oubliée par le futur, chantée et contée par les ménestrels des Elfes, colportée à touts vents par les aventuriers des Nains, et racontée à l'ombre des chênes et des saules par les enfants des Hommes.
Il ne faut guère se réjouir de ce qui vient de se passer, car la mort n'est nullement digne d'allégresse.
Ereinion Gil-Galad, le Seigneur des Havres de l'Ouest a trouvé la mort durant ce combat, mais, que Namo le veuille, il ne sera point inhumé car son âme retrouvera son enveloppe charnelle dans peu de temps.
Voyez, Felagund!
Voyez ceux qui ont répondus à votre appel.
Certes les Naugrim ne sont pas venus, ni les Elfes du Pays Doriath, ou d'Ossiriand, mais voyez celui que l'on nomme déjà Turambar, arrivé ici avec une rage destructrice, accompagné de ses guerriers les plus fidèles.
Voyez les Hommes de Gil-Galad venir à votre secours!
N'oubliez jamais ce jour Felagund, et n'oubliez pas ce qu'ont fait vos amis pour vous."

Puis, il se retira et alla s'asseoir sur un banc de pierre, naturel, au dessus du torrent et n'écouta que le bruit de l'eau sur la pierre, et du vent dans la plaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Mer 29 Oct - 11:57

La guerre avait enfin cessé et le corps de Gil-Galad reposait toujours sur le sol entouré d'orcs , d'hommes et d'elfes.
A ses côtés Aeglos ainsi que son épée et son bouclier d'argent.
Le peu d'elfes de son armée qui avait survécu étaient autour de lui et chantaient des chants d'adieu mais les paroles de Manwë firent revivre l'espoir en leur coeur et leurs chants parlèrent alors de retour scintillant de l'ouest.
Tel une étoile d'argent il reviendrait plus fort qu'avant et se battrait à nouveau, tel était les dires des elfes.
On déposa alors sa lance dans sa main qu'on replia sur son torse, son bouclier sur son coeur et son épée dans son fourreau.
Ainsi son corps était prêt à s'en aller lui aussi dans les cavernes de Mandos.
Le corps durant la nuit commença à briller d'une lueur blanche et argent et au-dessus de lui la lueur venait d'une étoile bienveillante, la sienne.
Son corps commença à disparaitre comme soufflé par le vent et il disparut porté vers l'ouest. Les coeurs furent chagrinés de voir la disparition de Gil-Galad au matin mais tous savaient quand bien même qu'il était dans les cavernes de Mandos et qu'il attendait un jugement.
Ne resta de lui sur le champ de bataille que des cendres de sa cape en partie brûlé par le Balrog et les reste du Balrog lui-même.
Malheureusement le monstre n'aurait pu être transporté ni déplacé par sa chaleur encore vive et le problême était qu'en se consummant dans la terre il rendrait cette terre impropre et infertile.Plus rien ne pousserait dans les traces du cadavre du balrog et tout autour se développerait malgré lui des fleurs d'argent formant sa silhouette à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Tùrin Turambar
Capitaine de Doriath/Chef des hors-la-loi
Capitaine de Doriath/Chef des hors-la-loi
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 25
Date d'inscription : 04/10/2008

Feuille de personnage
Equipement (arme, objets spéciaux):: - 2 Destriers de Doriath/ Une cotte de maille/ Un bouclier
Pièces d'or:: 5600po
Armée: -1000 Archers d'Hithlum

MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   Mer 29 Oct - 21:35

Tùrin resta muet, écrasé devant la majesté de Manwe Sulimo, Grand roi d'Arda. Il n'arrivait pas à croire que la Vala soit en train de faire son éloge. S'inclinant profondément devant lui, il déclara:

-Je n'ai fait que mon devoir d'habitant de ce monde, Puissant Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bataille de Nargothrond   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bataille de Nargothrond
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?
» rapport de bataille apocalypse
» Règle sur la bataille navale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion :: Beleriand :: Le royaume de Nargothrond :: La forteresse de Nargothrond-
Sauter vers: